Réseau crypto économique : comment circule la valeur entre les intervenants ?

Réseau crypto économique : la circulation de la valeur

Dans les articles précédents, nous avons vu la répartition de la valeur financière entre les protocoles ouverts et les applications.

En nous appuyant sur des articles de la société de capital-risque USV, nous avions noté deux aspects principaux :

  1. Il y a un cycle vertueux entre le développement technologique des applications et des protocoles

  2. Avec le Web 3.0, il y a eu une inversion de la distribution de la valeur. Maintenant, la valeur est dans les protocoles et non plus dans les apps

Aujourd’hui, je vous propose de continuer cette modélisation de la valeur dans les crypto-monnaies. Mais, cette fois, nous allons nous intéresser aux intervenants et à la façon dont la valeur financière évolue entre eux.

Comme il ne sert à rien de réinventer la roue, je vais traduire un article du blog Placeholder. Placeholder est une firme de capital-risque fondée en 2017 par deux figures importantes des crypto-monnaies : Chris Burniske et Joel Monegro.

Le cercle crypto économique

Les réseaux crypto sont des micro-économies organisées autour de services spécifiques et régulées par un protocole crypto économique. Le cercle crypto économique est un modèle que j’aime utiliser pour penser à la façon dont la valeur circule entre les différents participants à cette économie. Cela ressemble à :

Flux de valeur entre les participants du réseau crypto
Source : Placeholder

Le modèle décrit un marché à trois côtés entre les mineurs (l’offre), les utilisateurs (la demande) et les investisseurs (le capital). Les mineurs font fonctionner le protocole du consensus et coordonnent leurs ressources pour fournir le service du réseau de façon décentralisée. Les utilisateurs consomment le service. Et les investisseurs facilitent les échanges en fournissant des capitaux et de la liquidité au réseau.

Ces groupes font circuler de la valeur entre eux grâce à la crypto-monnaie du réseau (le token). J’appelle ces interactions, les relations mineur-utilisateur, investisseur-mineur et investisseur-utilisateur. Elles décrivent des flux abstraits de valeur, lesquels peuvent prendre plusieurs formes au-delà des transactions directes entre deux personnes.

Le cercle est simple par construction, de sorte qu’il peut être élargi ou modifié. Et il est visuel plutôt que mathématique, de sorte qu’il peut être utilisé dans un brainstorming ou dans une conversation. L’objectif n’est pas de décrire les nuances de chaque réseau mais plutôt de fournir un cadre de travail général pour penser le design crypto économique et le modèle de gouvernance de réseau.

Mineurs et utilisateurs

Dans la relation entre mineurs et utilisateurs, les mineurs sont récompensés de leur travail via les tokens. Le protocole du consensus du réseau normalise le service tandis que le modèle crypto-économique contrôle quand et comment les mineurs seront payés – généralement lorsque le réseau estime que leur travail est « correct ».

Différents types de services nécessitent différents types de travail. Et les utilisateurs peuvent transférer de la valeur de différentes façons : paiement direct ou stratégie d’inflation/déflation. Bitcoin, par exemple, utilise les frais de transaction et l’inflation pour générer des revenus pour ses mineurs. MakerDAO facture aux utilisateurs du Dai des frais de stabilité qui permettent de racheter et de brûler du MKR récompensant les détenteurs avec une augmentation de la valeur pour avoir supporté les risques du système. Pendant ce temps, les cartographes FOAM, dans un modèle TCR, peuvent gagner des tokens en renseignant la carte.

Cette architecture est souhaitable lorsque les avantages d’une offre centralisée (coûts de production moins élevés, plus grande fiabilité et plus de facilité pour l’utilisateur) dépassent les performances des systèmes décentralisés.

Investisseurs et mineurs

Il y a les investisseurs à court-terme (traders) et les investisseurs à long-terme (les holders). Les traders créent de la liquidité pour le token de sorte que les mineurs peuvent couvrir leurs coûts opérationnels. Les holders apportent des capitaux au réseau et contribuent à sa croissance (sa capitalisation) en soutenant le prix du token. Dans le cas des traders, il s’agit d’une forme directe de transfert de valeur où les mineurs vendent les tokens gagnés sur le marché pour couvrir leurs coûts et réinvestir leurs profits. Dans le cas des investisseurs, il s’agit d’un transfert indirect de valeur qui apparaît dans le bilan des mineurs plutôt que dans leur compte de résultat.

L’impact du niveau de capitalisation sur les mineurs

L’offre se développe différemment selon le niveau de capitalisation. Un réseau crypto est entièrement capitalisé quand le prix de son token est au niveau où le mining atteint le seuil critique (coût = rendement).

Quand les prix descendent en dessous de ce niveau, le réseau est sous-capitalisé, l’opération de mining n’est plus profitable. Quand les prix dépassent ce niveau, c’est bien capitalisé et l’offre augmente de même que les opportunités de profit pour les mineurs. Par conséquent, en supportant certains niveaux de prix, les détenteurs (qui incluent souvent les premiers mineurs et les utilisateurs) financent l’offre d’une manière indirecte mais essentielle.

Au début d’un réseau crypto, la spéculation des investisseurs remplace la demande des utilisateurs comme une façon de booster l’offre. Bien sûr, il est possible de surcapitaliser un réseau. Ce qui devient un problème lorsque le capital se retire quand la demande des utilisateurs n’atteint pas les niveaux espérés par les investisseurs et que les violentes chutes de prix font sortir les mineurs du business. L’essentiel consiste à faire correspondre la capitalisation du réseau avec les fondamentaux. Ce qui est une tâche difficile en l’absence de modèles de valeur fondamentale.

Investisseurs et utilisateurs

Les personnes qui détiennent des tokens comme les investissements espèrent qu’ils vont prendre de la valeur. Cela signifie que la demande pour une quantité restreinte de jetons doit augmenter au fil du temps.

Comment le token prend de la valeur ?

Généralement, les investisseurs s’attendent à ce que cela provienne d’une base utilisateurs qui grossit dans une situation où le token est nécessaire pour utiliser les services.

Mais la demande peut aussi être conduite par l’offre, comme avec les systèmes Proof of Stake. Elle peut aussi être conduite par les investisseurs dans ses phases les plus instables. Nous pouvons représenter ces nuances en indiquant le sens des flèches dans le modèle.

Mais, dans tous les cas, les investisseurs aident à créer différents pools de liquidité à long terme. Ces pools sont disponibles à différents prix à partir desquels une prochaine demande peut attirer les tokens.

Des attentes différentes selon le réseau

Les investisseurs dans Bitcoin s’attendent à ce que la demande de BTC augmente au fur et à mesure que les gens approuveront les avantages de l’or digital. Les spéculateurs dans MakerDAO s’attendent à ce que la demande croissante de Dai génère la valeur de MKR par le biais de rachats et de jetons brûlés. Et les investisseurs de FOAM envisage un avenir où le monde jugera aussi important de figurer sur sa carte que sur Google Maps. Ce qui motivera la demande pour ses tokens (sans entrer dans le service de preuve de localisation de FOAM).

Renforcement du pouvoir d’achat des utilisateurs

Un autre effet secondaire de la participation des investisseurs est de renforcer le pouvoir d’achat des utilisateurs. Dans les cas où le coût du service est fixé par la concurrence entre les mineurs (prix autour de valeur du token), des prix de token plus élevés augmentent le pouvoir d’achat des détenteurs. Ce qui peut entraîner une augmentation de la consommation et donc une plus grande valeur pour le réseau.

Mais ces méthodes ne peuvent être généralisées et doivent être adaptées dans le cas de chaque réseau crypto économique. Néanmoins, l’observation principale concernant la relation investisseur-utilisateur est : la liquidité du token et le soutien du prix sont aussi importants du côté de la demande que du côté de l’offre. Et les investisseurs qui participent au marché ouvert contribuent aux deux à la fois.

Utiliser le modèle

Isoler les différents rôles nous aide pour analyser les coûts, les motivations et la circulation de la valeur pour chaque groupe. Cela peut également nous aider pour penser au pouvoir relatif et identifier les potentiels points de centralisation ; ce qui est important pour définir une gouvernance et un modèle de distribution du token plus équilibrés.

J’espère que cet article vous a apporté des informations utiles. Si c’est le cas, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir d’autres articles de ce type.

NB. : Si vous désirez commencer à vous familiariser avec les services décentralisés : Vous pouvez télécharger l’explorateur Brave ici. Il permet l’élimination automatique des publicités et la protection de vos données personnelles. Personnellement, c’est l’explorateur que j’utilise.

Vous souhaitez soutenir notre mission d’éducation sur la blockchain et les crypto-monnaies ? Vous pouvez faire une donation 🙂

► BTC : 3JBDBdC2Lon9DCE4eT1xaEuTsU3X3LihR3
► ETH : 0x03fb371B18A21eDce65Bf76CF5C9AB76D0897682

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *