Range : Pourquoi les généralistes triomphent dans un monde spécialisé

Range : Why generalists triumph in a specialized world

Exploration ou exploitation ? Quelle est la meilleure stratégie pour être le plus efficace dans un monde complexe ?

Devez-vous rapidement choisir un domaine pour vous y spécialiser le plus tôt possible ? Ou devez-vous plutôt explorer et développer des compétences au fil de nombreuses expériences diverses ?

Dans le livre “Range“, David Epstein remet en question l’idée selon laquelle la seule voie du succès est l’hyperspécialisation précoce. En s’appuyant sur des articles scientifiques, il démontre pourquoi le généraliste (celui qui possède un range de plusieurs expériences et compétences) est le mieux équipé pour réussir dans un monde spécialisé.

Dans cet article, vous découvrirez les principales idées de ce bestseller.

Spécialisation ou généralisation ?

Tiger Wood et Roger Federer ont été deux champions de classe internationale qui ont chacun totalement dominé leur sport pendant de nombreuses années.

Tiger Wood a commencé le golf avant même d’avoir un an. A deux ans, il gagnait déjà ses premières compétitions. Sélection précoce d’un domaine et accumulation de nombreuses heures de pratique délibérée pour devenir le meilleur de son sport : Tiger est l’incarnation du succès par la spécialisation précoce.

Roger Federer a commencé par pratiquer de nombreux sports différents : football, basket-ball, ski, badminton, etc. C’est seulement vers la fin de son adolescence qu’il a décidé de se consacrer exclusivement au tennis. Roger est l’image de la voie du succès par l’interdisciplinarité avant la spécialisation tardive.

Selon Epstein, notre monde moderne complexe tient plus du tennis que du golf. Il soutient que, pour les secteurs étroits aux règles fixes, l’hyperspécialisation précoce est la meilleure des stratégies. Par contre, pour les domaines incertains et ouverts (les jeux infinis), l’enfermement précoce dans une spécialité peut être préjudiciable.

Par exemple, on observe que la plupart des scientifiques ayant apporté une contribution originale et importante à leur domaine sont ceux qui avaient des centres d’intérêts (écriture, musique, peinture, mécanique, etc.) en dehors de leur champ d’expertise. Ces personnalités sont les seules aptes à pouvoir faire la connexion entre des domaines différents afin d’amener des idées novatrices. Par exemple, Claude Shannon a inventé la théorie de l’information en rapprochant l’ingénierie électrique et des cours de logique.

Apprentissage rapide vs apprentissage lent

Tout le monde connaît le bachotage. Il s’agit d’apprendre de façon superficielle et rapide peu de temps avant un examen. Cette technique permet éventuellement de réussir ses examens. Par contre, quelques semaines après, vous aurez oublié tout ce que vous avez “appris” ainsi.

Epstein note qu’aujourd’hui on voit sur tous les blogs, journaux, etc. des conseils pour apprendre plus vite. Mais au final, tous ces hacks ne sont que du bachotage. Le véritable apprentissage (celui dont les effets restent) est un processus long.

Les spécialistes de l’enseignement parlent de “difficultés désirables” pour désigner les obstacles qui rendent l’enseignement plus compliqué, plus lent et plus frustrant sur le court terme mais bien plus efficace sur le long terme.

Par exemple, une des difficultés désirables qui favorisent l’apprentissage efficace est de d’abord tenter d’apprendre les choses par soi-même. Se battre pour trouver la réponse soi-même – même si l’on passe d’abord par des erreurs – améliore l’apprentissage. Cette méthode du test nécessite de sacrifier la performance actuelle au profit des bénéfices futurs.

Une autre difficulté désirable pour apprendre quelque chose de compliqué (des cours d’aviation, une langue ou autre) consiste à espacer les sessions d’apprentissage. Les scientifiques parlent de non-pratique délibérée entre des séquences de pratique délibérée.

Une troisième technique consiste à passer du temps pour essayer d’établir des connexions entre le nouveau sujet et des choses que vous connaissez déjà. Ces rapprochements améliorent la capacité à résoudre des problèmes et facilitent la mémorisation.

En résumé, l’apprentissage véritable nécessite du temps. Mais le temps que vous “perdez” au début sera largement rattrapé par la suite. Recourez aux techniques d’espacement, de test et utilisez des connexions.

L’avantage de l’outsider

Au début des années 2000, un directeur scientifique de la NASA a décidé de publier sur Internet un problème auquel ses équipes ne trouvaient pas de solution depuis plus de 30 ans. Ses collègues s’opposaient à sa décision. Ils partaient du principe qu’ils étaient les mieux placés pour le résoudre et que s’ils n’y arrivaient pas, personne d’autre n’y parviendrait.

Dans les six mois, un ingénieur à la retraite est tombé dessus et il a résolu rapidement le problème en utilisant une méthode pratique inconnue des scientifiques de la NASA.

Depuis, plusieurs autres sociétés ont également procédé ainsi pour des problèmes qu’elles ne parvenaient pas à résoudre. Elles présentent le problème d’une façon suffisamment large pour qu’il puisse attirer différents types de profil (des scientifiques, des avocats, des mécaniciens, etc.).

Pourquoi en arrivent-elles là ? Parce que l’hyperspécialisation conduit les experts à approcher leurs problèmes de la même façon avec des méthodes locales qui ont déjà fonctionné par ailleurs. Mais lorsqu’un nouveau problème complexe apparaît et que leurs méthodes ne fonctionnent pas, ils sont parfois perdus.

Aussi, selon Epstein, plus la spécialisation s’accroitra et plus il y aura d’opportunités pour les généralistes ou les curieux (entrepreneurs, scientifiques, artistes, etc.) pour contribuer en faisant le lien entre des ranges de connaissance dispersées.

Pour aller plus loin : Lire le livre “Range : Why Generalists triumph in a specialized world” de David Epstein (Range : Pourquoi les généralistes triomphent dans un monde spécialisé).

Copier et partager : https://mikaelecanvil.com/range/

 

Articles similaires

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.