Comment changer vos habitudes : Les 4 lois fondamentales

Changer ses habitudes

“Les habitudes sont les intérêts composés du développement personnel. De la même façon que l’argent se multiplie à travers les intérêts composés, les effets des habitudes se multiplient lorsqu’on les répète. Elles semblent faire peu de différence sur un jour donné mais l’impact qu’elles ont au fil des mois et des années est potentiellement énorme.” – James Clear.

Le livre Un rien peut tout changer (Atomic Habits pour la version américaine) est un guide pratique qui donne des techniques pour devenir meilleur de 1% tous les jours. Soit pratiquement 40 fois meilleur à la fin de l’année !

Dans ce livre, James Clear, approche les habitudes de façon scientifique et donne des conseils concrets pour pouvoir s’améliorer grâce à la force de ces habitudes “atomiques”.

La thèse du livre est la suivante : des petits changements dans notre quotidien amènent à des résultats remarquables.

Voyons quelle est la méthodologie proposée pour réaliser ces changements.

1 – Pour changer vos habitudes, changez votre identité

Trois niveaux définissent notre comportement :

En général, la plupart d’entre nous partons des résultats que nous voulons (je veux perdre du poids). Puis, nous choisissons un système pour atteindre ces résultats (donc je vais m’alimenter correctement et je vais me mettre au sport).

Nous commençons alors de nouvelles habitudes. Puis, progressivement, si nous nous accrochons, nos actions changent la perception que nous avons de nous. Au fur et à mesure de nos habitudes répétées, une nouvelle identité se construit.

Le processus est le suivant : Résultats -> Système -> Identité. Si, en bout de chaîne, l’identité n’est pas modifiée, le système ne tient pas et les résultats non plus. Le processus tombe à l’eau.

Aussi, pour changer ses habitudes, le plus efficace est donc de se concentrer directement sur celui que l’on souhaite devenir plutôt que sur le résultat que l’on souhaite atteindre.

Inspirez-vous d’un modèle de comportement

Vous voulez perdre du poids en vous mettant à la course à pied ? Développez l’identité d’un runner. Un runner court parce qu’il aime ça. Il apprécie de se fixer des défis sportifs. Il ne pense pas à la perte de poids.

Au fur et à mesure de vos entraînements, vous apprendrez progressivement à penser comme un sportif. Lorsque vous aurez un doute sur la conduite à tenir face à la tentation, demandez-vous ce que ferait un sportif.

Si votre projet est d’écrire un livre, imitez le fonctionnement d’un écrivain. Adoptez son système de pensée et inspirez-vous de sa routine.

Pour imiter des modèles de comportement, vous pouvez cherchez l’inspiration dans des vidéos, des biographies ou des articles/blogs. Nous avons la chance de vivre à une époque ou toutes les réponses à nos questions sont à “portée de clic” (à condition de savoir rechercher).

Un changement durable ne consiste pas à vouloir avoir quelque chose; il consiste à vouloir devenir quelqu’un. Cette stratégie efficace passe par le développement de tout un nouveau système de croyances pour devenir la meilleure version de soi-même.

On retrouve ici l’idée générale de la programmation neurolinguistique (la science de l’imitation) : trouvez un modèle, imitez ses actions et vous arriverez au résultat souhaité. Vous pouvez également suivre des principes.

2 – Le modèle mental des habitudes

De nombreuses personnes ont tenté d’expliquer le fonctionnement du comportement humain. Dans Un rien peut tout changer, James Clear s’y colle à son tour. Il propose d’utiliser un modèle mental, qui comporte quatre étapes successives, pour schématiser le fonctionnement des habitudes :

1/ Le signal : Le problème entre dans notre champ de conscience;

2/ L’envie : La force de motivation qui nous pousse à vouloir résoudre ce problème;

3/ La réponse : La stratégie que l’on met en place pour apporter une solution;

4/ La récompense : Le niveau de satisfaction apportée par notre réponse.

Par la suite, plus la récompense sera intéressante et plus on aura tendance à remarquer le signal. Puis, la répétition de ces quatre actions au fil du temps finira par les rendre automatiques. On pourra alors parler de la formation d’une nouvelle habitude.

Voyons concrètement comment ce modèle fonctionne avec deux exemples :

Exemple 1 : Le café

1/ Signal : On se réveille;

2/ Envie : On veut se sentir un peu plus énergique;

3/ Réponse : On boit un café;

4/ Récompense : On a satisfait notre envie de nous sentir réveillé.

L’acte de prendre son café s’associe alors au réveil. Lorsque l’on se réveille, on prend son café.

Exemple 2 : Se ronger les ongles

1/ Signal : vous répondez à vos e-mails;

2/ Désir : vous vous sentez stressé et surchargé par le travail. Vous voulez reprendre le contrôle;

3/ Réponse : vous vous rongez les ongles;

4/ Récompense : vous avez satisfait votre envie de réduction du stress.

L’acte de se ronger les ongles s’associe à celui consistant à répondre à ses emails.

3 – Les quatre lois pour changer vos habitudes

A partir du modèle signal/désir/réponse/récompense, James Clear établit quatre lois pour créer de bonnes habitudes et pour casser les mauvaises. Chaque loi est une stratégie à destination d’une des étapes du modèle du comportement.

3.1. Les quatre lois pour créer de bonnes habitudes

Loi 1 : Rendez le signal évident

Stratégie 1 : Soyez spécifique, utilisez des signaux évidents tels que l’heure et la localisation : “Pendant ma pause déjeuner, à midi, j’irai à la salle de sport située dans la rue d’en face.”

Stratégie 2 : Utilisez une de vos habitudes actuelles comme déclencheur pour la formation d’une nouvelle habitude cible. Commencez petit. Par exemple : “Après ma tasse de café du matin, je méditerai pendant une minute.”

Loi 2 : Rendez l’envie attractive

Plus une action nous sera attractive et plus nous aurons tendance à la faire. La stratégie consiste à capitaliser sur cela en associant une action que vous voulez faire à une action que vous devez faire (déclencheur). “Après mon habitude actuelle [sert de déclencheur], je ferai l’habitude cible, et ensuite, l’habitude que je veux [sert de récompense]”.

Stratégie 2 : Intégrez un groupe dans lequel le comportement que vous désirez développer est le comportement standard. La force du groupe va vous tirer vers le haut. De plus, votre désir d’accéder à l’identité partagée va renforcer votre stratégie basée sur la nouvelle identité cible.

Loi 3 : Rendez la réponse facile

Principe : La nature humaine suit la loi du moindre effort : entre deux options, nous aurons toujours tendance à choisir l’option qui nécessite le moins d’effort (c’est un principe d’économie d’énergie).

Stratégie 1 : Créez-vous un environnement dans lequel les bons comportements sont facilités. Vous voulez boire plus d’eau ? Ayez plus de bouteilles d’eau à proximité de vous dans des endroits stratégiques.

Stratégie 2 : Utilisez la règle des 2 minutes. Cette règle dit que toute nouvelle habitude devrait vous prendre moins de deux minutes. “Lire avant de dormir” devient “lire une page”. “Ranger chez soi” devient “ranger une paire de chaussettes”.

L’essentiel est de démarrer. Progressivement, par vos petites actions, vous créerez une nouvelle identité et c’est elle qui vous fera tenir et progresser (car à un moment, il vous faudra tenir plus de 2 minutes).

Loi 4 : Rendez la récompense satisfaisante

Les trois premières lois augmentent la probabilité pour qu’un comportement ait lieu. Les stratégies appliquées sur cette 4ème loi ont pour objectif de faire en sorte que le comportement soit répété.

Nous le savons bien, le souci avec les bonnes habitudes, c’est que leurs résultats ne sont pas immédiats. De plus, notre cerveau (qui a évolué plus lentement que notre environnement) fonctionne de telle sorte qu’il privilégie (à tort) les récompenses immédiates aux gratifications décalées.

Stratégie : Si l’habitude en elle-même ne produit pas immédiatement des effets positifs, accordez-vous des récompenses instantanées.

Vous cherchez à arrêter de fumer ? Déposez l’argent que vous économisez toutes les semaines dans un compte spécial pour vous offrir un beau cadeau lors du week-end.

3.2. Les quatre lois pour casser vos mauvaises habitudes

Loi 1 : Rendez le signal invisible

Stratégie : Faites disparaître de votre champ de vision tous les éléments qui supportent les habitudes que vous souhaitez supprimer. Les gens les plus disciplinés sont souvent ceux qui passent le moins de temps dans des situations de tentation. Dans les faits, il s’agit plus d’une question d’environnement que de volonté.

Loi 2 : Rendez l’envie frustrante

Le modèle du comportement nous montre que l’on reproduit un comportement lorsqu’il est associé à une récompense satisfaisante. Pour rendre le désir frustrant, il vous faudra donc changer votre perception. Soit associer des anciennes habitudes à des sentiments négatifs. Vous devrez avoir recours à techniques de PNL.

Loi 3 : Rendez la réponse difficile

Souvent, le plus simple pour se débarrasser de ses mauvaises habitudes est de les rendre compliquées à réaliser. Une des façons de procéder est de s’appuyer sur la technologie.

Vous passez trop de temps sur les applications de votre smartphone? Désinstallez-les. Ou, solution moins radicale, dites à à l’un de vos proches de mettre de nouveaux codes pour vous. Cette personne vous remettra vos codes quand vous aurez terminé les tâches que vous souhaitez réaliser.

Vous souhaitez économiser sur votre salaire ? Mettez en place un prélèvement automatique sur un compte spécifique. Vous voyez l’idée ? Si vous souhaitez économiser, rendez difficile le fait de ne pas économiser.

Loi 4 : Rendez la récompense insatisfaisante

Si une habitude produit un résultat désagréable, il est très peu probable qu’on la poursuive. La stratégie va donc consister à faire en sorte que produire une action soit douloureux.

Stratégie : Engagez-vous (à l’oral ou à l’écrit) vis-à-vis de quelqu’un sur l’habitude que vous tentez de quitter. Faites une sorte de contrat en précisant les termes : “si je ne tiens pas telle fréquence alors je m’engage à donner tant d’argent à telle personne”. Définissez un engagement qui vous déplaît fortement. Par exemple, il peut s’agir de donner de l’argent à un groupe politique qui vous déplaît.

Pour obtenir plus d’informations sur les méthodes à utiliser pour améliorer vos habitudes, vous êtes libre de vous abonner à ma newsletter.

A retenir : Les habitudes peuvent être modélisées en quatre étapes successives : signal/envie/réponse/récompense. Pour développer de nouvelles habitudes, utilisez une stratégie visant à augmenter une ou plusieurs de ces étapes : Augmentez le signal et/ou renforcez l’envie et/ou facilitez la réponse et/ou améliorez la récompense.

NB. 1 : James Clear termine le livre Atomic Habits avec le paradoxe du tas. L’idée de ce paradoxe c’est qu’un minuscule ajout peut avoir des conséquences disproportionnées : songez au dernier grain de sable qui fait tomber le château de sable. Ou bien à la goutte d’eau qui fait déborder le vase. L’idée derrière est la non linéarité de la dynamique : A un moment, quand on atteint la masse critique, la croissance devient explosive. Gardez en mémoire que les habitudes fonctionnent aussi de façon non linéaire. D’où le terme d’habitudes “atomiques”.

NB. 2 : Je n’ai pas choisi l’exemple du runner par hasard. Cette année, je me suis fixé comme objectif sportif de courir le marathon de Paris le 14/04/2019. Ce sera mon premier marathon.

NB. 3 : Gardez en mémoire la loi de Gates : nous avons tendance à surestimer ce que nous pouvons faire sur la journée et à sous-estimer ce que nous pouvons faire sur la durée (plusieurs années).

Pour copier et partager : https://mikaelecanvil.com/atomic-habits-4-lois/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *