Les Principes du succès

Les principes du succès

Pensez par vous-même pour décider 1/ ce que vous voulez, 2/ ce qui est vrai, et 3/ ce que vous devriez faire pour atteindre #1 sous l’éclairage de #2; et faites-le avec humilité et l’esprit ouvert pour pouvoir considérer la meilleure stratégie disponible pour vous.” – Ray Dalio.

Nous avons tous des valeurs. Nos valeurs ce sont les choses auxquelles nous accordons une grande importance. Bien sûr, elles diffèrent selon les personnes. Mais tous, qui que nous soyons, nous valorisons certaines choses.

La question qui se pose alors à chacun d’entre nous est la suivante : Comment faire pour vivre une vie qui soit cohérente avec les valeurs que nous avons ? Soit, comment faire pour s’épanouir personnellement et professionnellement ?

En développant un système de principes” nous répond Ray Dalio dans son livre Principles (Les Principes du Succès). Suivre des principes c’est agir conformément à ses pensées les plus profondes.

Les principes sont les vérités fondamentales qui nous servent de fondations pour nous comporter de façon à obtenir ce que l’on veut réellement dans la vie.” – Ray Dalio.

Selon l’investisseur à succès, toutes les personnes qui ont du succès opèrent selon des principes qui les guident. En effet, agir sans principe nous force à réagir aux circonstances de façon irréfléchie, sans prise en compte de ce que l’on valorise et de ce que l’on veut réellement.

Définir des principes – soit un système de pensée traduit en actions – est donc aussi important pour les individus que pour les collectifs.

Qui est Ray Dalio ?

Ray Dalio est un entrepreneur à succès. Surnommé le “Steve Jobs de l’investissement”, il est le fondateur de la société d’investissement Bridgewater. Il fait parti des 100 personnalités les plus influentes du monde ainsi que des 100 personnes les plus fortunées au monde.

Durant plus de 40 ans, son fonds spéculatif a surperformé le marché. Il a notamment anticipé la crise financière de 2008 (comme Nassim Taleb). Cette performance, constante dans la durée, témoigne de la robustesse et de la qualité de son système de prise de décision. Il s’agit en effet d’une réussite qui a résisté aux aléas du hasard.

Retourner la faveur : Offrir un modèle mental

A travers ce livre, Ray Dalio partage son système évolutif de décision conceptualisé et automatisé. Il a en effet systématisé son système de décision à trois niveaux :

  • Personnel;

  • Investissement;

  • Management.

Vous constaterez que ces principes de vie et de travail sont en fait un modèle mental efficace qu’il met à notre disposition. Ce modèle permet d’appréhender la réalité à travers trois niveaux :

Les 3 niveaux de réalité

1/ La Réalité de niveau 1 – ou conséquence de premier ordre – désigne le résultat immédiatement obtenu. Est-ce que le résultat est positif ou négatif ?

  • Si le résultat est négatif, on jugera que c’est un échec ;

  • Si le résultat est positif, on jugera que c’est un succès.

La plupart des gens s’arrêtent à ce niveau de réalité. Il s’agit d’une vision statique.

2/ La réalité de niveau 2 – ou conséquence de second ordre – désigne le processus d’amélioration des résultats de niveau 1. Quels sont les principes en action derrière l’obtention du résultat ? Quels sont les principes de fonctionnement du processus en question ?

Dans le cas où le processus de l’étape 1 n’a pas abouti, la réflexion sur les principes (pourquoi le processus a échoué) va entraîner une amélioration du processus. Progressivement, le système va se perfectionner.

Ainsi, dans cette vision, les différents « échecs » du niveau 1 deviennent en fait les étapes du succès du niveau 2. Il s’agit d’une vision évolutive (dynamique).

3/ La réalité de niveau 3 désigne l’automatisation de ces décisions. Comment systématiser ce processus qui amène au résultat souhaité ?

Les principes sont codés dans un algorithme. C’est l’étape finale. Le processus étant maintenant efficace, il est temps de l’automatiser : Si situation A arrive, appliquez le principe B en réalisant action C pour obtenir résultat D.

Par itération et ajustements successifs, l’objectif ultime est de parvenir à des principes fondamentaux universels et éternels.

Bref, avec ce livre, l’objectif de Ray Dalio est double :

1/ Proposer un système de management personnel. Ce sont les principes du succès individuel (Life Principles).

2/ Poser les principes fondateurs de ce qu’il pense être le plus performant système de prise de décision collective : le système méritocratique. Ce sont les principes du succès collectif (Work Principles).

Son ambition est clairement de contribuer à ce qu’il estime être le plus important dans l’histoire : l’évolution individuelle et collective.

Je viens de vous partager la philosophie globale du livre : il s’agit d’un modèle mental pour gérer efficacement la réalité. Mais pour comprendre dans le détail les principes ci-dessous, je vous recommande vivement la lecture de ce livre.

Dans Les Principes du succès, il explique le raisonnement qui est derrière chaque principe et cela vous permettra d’ajuster ces principes pour vous les approprier.

En effet, gardez à l’esprit que le principe fondamental est de déterminer par vous-même ce que vous voulez, en fonction de ce que vous considérez comme vrai.

Sans plus tarder, voici les principes qui ont été aux fondements de son incroyable réussite.

Les Principes du succès individuel

1.Acceptez la réalité et faites avec

1.1.Soyez hyperréaliste

a. Rêves + Réalité + Détermination = Une Vie à Succès

1.2.La vérité – ou, plus précisément, une compréhension précise de la réalité – est un pilier essentiel pour obtenir de bons résultats

1.3.Soyez radicalement transparent et ayez une ouverture d’esprit radicale

a. L’ouverture d’esprit radicale et la transparence radicale sont inestimables pour un apprentissage rapide et une évolution efficace

b. Ne laissez pas la crainte du jugement des autres se mettre en travers de votre chemin

c. Accepter la vérité radicale et la transparence radicale vous apportera un travail plus significatif ainsi que des relations plus significatives

1.4.Observez la nature pour comprendre comment la réalité fonctionne

a. Ne vous attachez pas à votre point de vue sur la façon dont les choses « devraient » être parce que vous allez manquer une opportunité d’apprendre comment elles sont réellement

b. Pour qu’une chose soit « bien », il faut qu’elle fonctionne de manière cohérente avec les lois de la réalité et qu’elle contribue à l’évolution de l’ensemble; c’est cela qui est le plus récompensé

c. L’Evolution est la plus grande force de l’univers ; c’est la seule chose qui est permanente et elle dirige tout

d. Évoluer ou mourir

1.5.L’évolution est le plus grand accomplissement de la vie et sa plus grande récompense

a. Les incitations individuelles doivent être alignées avec les objectifs du groupe

b. La réalité est optimisée pour l’ensemble – pas pour vous

c. L’adaptation par itération successive rapide d’essais, d’erreurs et de rectification est inestimable

d. Réalisez que vous êtes simultanément tout et rien – et décidez ce que vous voulez être

e. Ce que vous serez dépendra de la perspective que vous avez

1.6.Comprenez les leçons pratiques de la nature

a.Maximisez votre évolution

b. Gardez en mémoire « pas de douleur, pas de gain ». Ressentez votre besoin inné d’évolution

c. C’est une loi fondamentale de la nature que pour gagner de la force, on doit repousser ses limites, ce qui est douloureux

1.7.Douleur + Réflexion = Progrès

a. Choisissez d’affronter la douleur plutôt que de l’éviter. Réfléchir sur ses causes vous permettra d’accélérer votre processus d’apprentissage et d’évolution

b. Acceptez l’amour brut et la franchise.

1.8.Prenez en considération les conséquences de deuxième et de troisième ordre de vos choix

1.9.Prenez la responsabilité de vos résultats

1.10.Analysez la machine à partir du niveau supérieur

a. Considérez-vous comme une machine fonctionnant dans une machine et sachez que vous avez la capacité de modifier vos machines pour produire de meilleurs résultats

b. En comparant vos résultats avec vos objectifs vous pouvez déterminer comment modifier votre machine

c. Faites la distinction entre vous en tant que concepteur de la machine et vous en tant que travailleur avec votre machine

d. La plus grosse erreur que la plupart des gens font est de ne pas se voir eux-mêmes ainsi que les autres de façon objective, ce qui les conduit à échouer sur leurs faiblesses et sur celles des autres encore et encore

e. Les personnes qui réussissent sont celles qui peuvent se dépasser pour voir les choses objectivement et gérer ces choses pour créer le changement

f. Demander de l’aide à ceux qui sont forts dans les domaines où vous êtes faible est une grande compétence que vous devriez développer ; cela vous aidera à ne pas dérailler en vous empêchant de faire des choses que vous ne devriez pas faire

g. Comme il est difficile de se voir objectivement, vous devez compter sur la contribution des autres et intégrer l’ensemble des informations extérieures

h. Si vous êtes suffisamment ouvert et déterminé, vous pouvez virtuellement obtenir n’importe quelle chose que vous désirez

2.Utilisez ce processus en 5 étapes pour obtenir ce que vous voulez de la vie

Processus d’évolution personnelle en 5 étapes

2.1.Ayez des objectifs clairs

a. Priorisez : Bien que vous pouvez avoir virtuellement n’importe quelle chose que vous voulez, vous ne pouvez pas avoir tout ce que vous voulez

b. Ne confondez pas les objectifs avec les désirs

c. Décidez de ce que vous voulez réellement dans la vie en réconciliant vos objectifs et vos désirs

d. Ne confondez pas les signes extérieurs de succès avec le succès lui-même

e. N’excluez jamais un objectif parce que vous pensez qu’il est inatteignable

f. Rappelez-vous que de grandes attentes créent de grandes capacités

g. Presque rien ne peut vous empêcher de réussir si vous avez a/ la flexibilité et b/ le sens de la responsabilité personnelle

h. Savoir comment gérer correctement ses échecs est aussi importants que de savoir comment avancer

2.2.Identifiez et gérez les problèmes

a. Considérez les problèmes douloureux comme des appels pour vous améliorer

b. N’évitez pas d’affronter les problèmes sous prétexte qu’ils sont enracinés dans des dures réalités qui sont désagréables à regarder

c. Soyez spécifique (précis) en identifiant vos problèmes

d. Ne confondez pas la cause d’un problème avec le vrai problème

e. Distinguez les gros problèmes des petits

f. Une fois que vous avez identifié un problème, gérez-le

2.3.Diagnostiquez les problèmes pour en découvrir les causes profondes

a. Concentrez-vous sur le « de quoi s’agit-il » avant de décider « voilà comment on va gérer ça »

b. Distinguez les causes immédiates des causes profondes

c. Soyez conscient que savoir qui est quelqu’un (y compris vous) vous permettra de savoir ce que vous pouvez en attendre

2.4.Concevez un plan

a. Reculez avant d’avancer

b. Pensez à votre problème comme un ensemble de résultats produits par une machine

c. Rappelez-vous qu’il existe généralement de nombreux chemins pour atteindre vos objectifs

d. Pensez à votre plan comme un script de film dans lequel vous visualisez qui fera quoi au fil du temps

e. Ecrivez votre plan pour que tout le monde le voit et afin de mesurer vos progrès

f. Réalisez qu’il ne faut pas beaucoup de temps pour concevoir un bon plan

2.5.Allez jusqu’au bout

a. Les grands planificateurs qui n’exécutent pas leurs plans ne vont nulle part

b.Les bonnes habitudes de travail sont largement sous-évaluées

c. Établissez des métriques claires pour être certain que vous suivez votre plan

2.6.N’oubliez pas que les faiblesses n’ont pas d’importance si vous trouvez des solutions

a. Examinez les configurations de vos erreurs et identifiez à quelle étape (du processus en 5 étapes) vous échouez généralement

b. Tout le monde a au moins une grande chose qui fait obstacle à son succès ; trouvez la vôtre et gérez-la

c. Comprenez votre carte mentale et celle des autres

3.Soyez radicalement ouvert d’esprit

3.1.Prenez conscience de vos deux barrières

a. Comprenez la barrière de votre ego

b. Vos deux « vous » se battent pour prendre les commandes

c. Comprenez la barrière de vos angles morts

3.2.Pratiquez l’ouverture d’esprit radicale

a. Considérez qu’il est possible que vous ne sachiez pas quelle est la meilleure trajectoire pour vous et reconnaissez que votre capacité à bien gérer ce que vous ne savez pas est plus importante que tout ce que vous savez

b. Prenez conscience que la prise de décision est un processus en deux étapes : d’abord, vous collectez toutes les informations pertinentes, et ensuite vous décidez

c. Ne vous souciez pas d’avoir l’apparence du succès ; souciez-vous d’atteindre vos objectifs

d. Réalisez que vous ne pouvez pas produire sans au préalable consommer des informations

e. Prenez conscience que pour acquérir la perspective qui vient par le fait de voir les choses à travers les yeux des autres, vous devez suspendre votre jugement pour un temps – c’est seulement par l’empathie que vous pouvez correctement évaluer un autre point de vue

f. Gardez en mémoire que vous recherchez la meilleure réponse, et non pas simplement la meilleure réponse qui provient de vous

g. Soyez clair sur le fait de savoir si vous argumentez ou si vous cherchez à comprendre et demandez-vous ce qui est le plus approprié en fonction de votre crédibilité et de celle des autres

3.3.Appréciez l’art du désaccord réfléchi

3.4.Triangulez votre point de vue avec des personnes crédibles qui sont disposées à être en désaccord

a. Planifiez le pire des  scénarios pour le rendre aussi bon que possible

3.5.Apprenez à reconnaître les signes de fermeture d’esprit et d’ouverture d’esprit

3.6.Comprenez comment vous pouvez devenir radicalement ouvert d’esprit

a. Utilisez régulièrement la douleur comme un guide pour une réflexion de qualité

b. Faites de l’ouverture d’esprit une habitude

c. Apprenez à identifier vos angles morts

d. Si un certain nombre de personnes crédibles vous disent que vous faites mal quelque chose et que vous êtes le seul qui ne voit pas les choses de cette façon, supposez que vous êtes probablement biaisé

e. Méditez

f. Appuyez-vous sur les preuves et encouragez les autres à faire de même

g. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour aider les autres à avoir l’esprit ouvert

h. Utilisez des outils d’aide à la décision basés sur des preuves

i. Sachez quand il vaut mieux s’arrêter de se battre et avoir confiance en votre processus de décision

4.Comprenez que les gens sont câblés très différemment

4.1.Comprenez le pouvoir que procure le fait de savoir comment vous et les autres êtes câblés

a. Nous sommes nés avec des attributs qui peuvent à la fois nous aider ou nous nuire, en fonction de leur application

4.2.Un travail significatif et des relations significatives ne sont pas simplement des choses sympas que nous choisissons pour nous-mêmes – elles sont génétiquement programmées en nous

4.3.Comprenez les grandes batailles cérébrales et comment les contrôler pour obtenir ce que vous voulez

a. Réalisez que l’esprit conscient se bat contre l’esprit subconscient

b. Sachez que la lutte la plus constante est entre les émotions et la raison

c. Réconciliez vos émotions et votre raison

d. Choisissez bien vos habitudes

e. Entraînez votre « niveau inférieur » avec  gentillesse et persévérance pour construire les bonnes habitudes

f. Comprenez les différences entre le cerveau droit et le cerveau gauche

g. Comprenez à quel point le cerveau peut et ne peut pas changer (le potentiel et les limites)

4.4.Découvrez vos spécificités ainsi que celles des autres

a. Introverti vs extraverti

b. Intuitif vs factuel

c. Rationnel vs émotionnel

d. Planifier vs percevoir

e. Créateurs vs raffineurs vs « avançeurs » vs exécuteurs vs fléchisseurs

f. Concentré sur les tâches vs concentré sur les objectifs

g. Inventaire de la personnalité au travail

h. Les bâtisseurs (shapers) sont des personnes qui peuvent passer de la visualisation à la réalisation

4.5.Donner aux bonnes personnes les bons rôles pour soutenir votre but est la clef pour réussir tout ce que vous choisissez d’accomplir

a.Gérez-vous vous-même et orchestrez les autres pour obtenir ce que vous désirez

5.Apprenez à prendre des décisions efficacement

5.1.Prenez conscience que 1/ la plus grande menace à la bonne prise de décision ce sont les émotions nuisibles et 2/ la prise de décision est un processus en deux étapes (d’abord apprendre et ensuite décider)

5.2.Synthétisez la situation actuelle

a. Une des plus importantes décisions que vous pouvez prendre est de bien choisir à qui vous posez vos questions

b. Ne croyez pas tout ce que vous entendez

c. Tout semble plus gros de près

d. La nouveauté est surévaluée par rapport au meilleur

e. Ne survalorisez pas des données isolées

5.3.Synthétisez la situation au fil du temps

a. Gardez à l’esprit à la fois les taux de changements et le niveau des choses, et les relations entre elles

b. Faites des approximations

c. Rappelez-vous la règle du 80/20 et identifiez vos 20% stratégiques

d. Ne soyez pas perfectionniste

5.4.Naviguez efficacement entre les niveaux

a. Utilisez les termes « au-dessus de la ligne » et « en dessous de la ligne » pour établir à quel niveau de conversation vous êtes

b. Rappelez-vous que les décisions doivent être prises au niveau approprié, mais qu’elles doivent aussi être cohérentes à travers les niveaux

5.5.La logique, la raison et le bon sens sont vos meilleurs outils pour synthétiser la réalité et pour comprendre comment réagir

5.6.Prenez vos décisions en vous basant sur l’espérance mathématique

a. Augmenter votre probabilité d’avoir raison est précieux, quel que soit le niveau auquel est déjà votre probabilité d’avoir raison

b. Savoir quand ne pas parier est aussi important que de savoir quels sont les paris qui valent le coup

c. Les meilleurs choix sont ceux qui ont plus d’avantages que d’inconvénients, pas ceux qui n’ont aucun inconvénient

5.7.Priorisez en prenant en considération la valeur des informations supplémentaires contre le coût de ne pas décider

a. Tous vos « à faire » doivent être prioritaires sur vos « j’aime faire »

b. Il est probable que vous n’ayez pas le temps de faire les choses non importantes, ce qui est mieux que de ne pas avoir le temps de faire les choses importantes

c. Ne confondez pas les possibilités avec les probabilités

5.8.Simplifiez !

5.9.Utilisez les principes

Raisonnez par principe. Utilisez les principes comme une façon de simplifier et d’améliorer votre processus de prise de décision. Pour y parvenir :

1/ Ralentissez votre pensée pour pouvoir noter le critère que vous utilisez quand vous prenez une décision.

2/ Formulez ce critère par écrit en tant que principe.

3/ Pensez à ce critère lorsque vous avez un résultat à évaluer et affinez-le avant qu’une situation similaire (où vous aurez à l’utiliser) se reproduise.

5.10.Pondérez vos prises de décision par la crédibilité

5.11.Convertissez vos principes en algorithmes et utilisez un ordinateur pour vous accompagner dans vos prises de décision

5.12.Faites attention à ne pas trop faire confiance à l’IA sans avoir une compréhension profonde des algorithmes

Vous désirez avoir votre version pdf des principes du succès individuel ? Téléchargez-la ici

Les Principes du succès collectif

Une organisation est une machine qui comporte deux parties essentielles : la culture et les personnes

a. Une organisation performante possède aussi bien des personnes performantes qu’une culture performante

b. Des personnes performantes ont à la fois un grand caractère et de grandes capacités

c. Une culture performante amène les problèmes et les désaccords à la surface afin de bien les résoudre. Et elle aime imaginer et construire de grandes choses qui n’ont pas été construites auparavant

L’amour brut est nécessaire pour accomplir un travail d’excellence et pour avoir de véritables relations humaines

a. Pour être performant, il ne doit pas y avoir de compromis sur l’incompromis

Un système méritocratique pondéré par la crédibilité est le meilleur système pour la prise de décision efficace

Spirale évolutionnaire de Bridgewater

Faites de votre passion et de votre travail une seule et même chose et accomplissez cette tâche avec les gens avec lesquels vous voulez être

Pour obtenir la bonne culture…

1.Faites confiance à la vérité radicale et à la transparence radicale

1.1.Réalisez que vous n’avez rien à craindre à connaître la vérité

1.2.Soyez intègre et exigez le même comportement des autres

1.3.Créez un environnement dans lequel tout le monde a le droit de comprendre ce qui est important pour eux et personne n’a le droit d’avoir une opinion critique qu’il n’exprime pas à haute voix

1.4.Soyez radicalement transparent

1.5.Des relations significatives et un travail significatif sont mutuellement renforcés, spécialement lorsque l’on est soutenu par la vérité radicale et la transparence radicale

2.Cultivez un travail significatif et des relations significatives

2.1. Soyez loyal à la mission commune et non pas à ceux qui n’agissent pas régulièrement dans ce cadre

2.2. Soyez clair sur les conditions du contrat de travail

2.3. Soyez conscient que la taille de l’organisation peut poser des menaces à des relations significatives

2.4. Gardez en mémoire que bien que la plupart des gens disent travailler dans votre intérêt, ils opèrent dans le leur

2.5. Choyez les personnes respectables qui sont compétentes et qui vous traitent bien même lorsque que vous ne les surveillez pas

3.Créez une culture dans laquelle c’est OK de faire des erreurs mais inacceptable de ne pas apprendre d’elles

3.1. Soyez conscient que les erreurs sont une part naturelle du processus évolutionnaire

a. Échouez bien

b. Ne vous sentez pas mal pour vos erreurs et celles des autres. Aimez-les !

3.2. Ne vous souciez pas d’avoir l’apparence du succès, souciez-vous d’atteindre vos objectifs

3.3. Observez les configurations de vos erreurs pour voir si elles sont le résultat de vos faiblesses

3.4. Rappelez-vous de réfléchir quand vous faites l’expérience de la douleur

a. Pratiquez l’auto-réflexion et assurez-vous que vos équipes le fassent aussi

b. Sachez que personne ne se voit de façon objective

c. Enseignez et renforcez le mérite de l’apprentissage par les erreurs

3.5. Sachez quels types d’erreurs sont acceptables et quels types sont inacceptables, et ne permettez pas aux gens qui travaillent pour vous de faire celles qui sont inacceptables

4.Soyez et restez synchronisé

5.Pondérez votre système de prise de décision par la crédibilité

5.1.Prenez conscience qu’avoir un système méritocratique efficace nécessite que vous compreniez les mérites des idées de chaque personne

5.2.Trouvez la personne la plus crédible possible en désaccord avec vous et tentez de comprendre son raisonnement

5.3.Demandez-vous si vous jouez le rôle d’un professeur, d’un étudiant ou d’un équivalent et donc si vous devez enseigner, poser des questions ou bien débattre

5.4.Prenez conscience de la façon dont les gens viennent avec leurs opinions

6.Apprenez à dépasser les désaccords

Pour obtenir les bonnes personnes…

7.Rappelez-vous que le QUI est plus important que le QUOI

7.1.Soyez conscient que la plus importante des décisions que vous ayez à prendre est de sélectionner vos responsables

7.2.Sachez que le responsable est toujours la personne qui supporte les conséquences de ce qui est fait

8.Embauchez bien car le prix à payer pour les mauvaises embauches est élevé

8.1.Sélectionnez la bonne personne (valeurs, capacités et compétences) de façon scientifique

8.2.Gardez en mémoire que les gens sont câblés différemment et que différentes façons de voir et de penser font que les gens correspondent mieux à certains jobs

8.3.Pensez à votre équipe de la même façon qu’un manager sportif : personne ne possède individuellement tout ce qui est requis pour le succès, cependant si chacun excelle, l’ensemble produit le succès

9.Entraînez, testez, évaluez et triez constamment les personnes

9.1.Prenez conscience que vous et votre équipe allez traverser un processus d’évolution personnelle

9.2.Procurez des feedbacks constants

9.3.Evaluez précisément et non pas avec gentillesse

9.4.Prenez conscience que l’amour brut est le plus difficile et le plus important des types d’amour (car il est rarement le bienvenu)

9.5.Ne cachez pas vos observations sur les gens

9.6.Rendez ouvert, évolutionnaire, et itératif le processus d’apprentissage de ses forces

a. Rendez vos métriques claires et impartiales

b. Encouragez les gens à être objectivement réflexif sur leurs performances

c. Aidez les gens à traverser la douleur qui accompagne le fait d’explorer ses faiblesses

Pour construire et faire évoluer votre machine…

10.Managez comme quelqu’un utilisant la machine pour atteindre un objectif

10.1.Supervisez votre machine et vous-même depuis le niveau supérieur

a. Comparez constamment vos résultats à vos objectifs

b. Comprenez qu’un grand manager est essentiellement un ingénieur en organisation

c. Construisez de bonnes métriques

d. Faites attention à ne pas trop prêter attention à ce qui vous arrive à vous et pas assez d’attention à votre machine

e. Ne vous laissez pas distraire par des choses qui n’ont pas d’importance

10.2.Gardez en mémoire que pour chaque affaire que vous gérez, votre approche doit toujours avoir deux buts : 1/vous rapprochez de vos objectifs et 2/ entraîner et tester votre machine (soit votre équipe et votre conception)

10.3.Comprenez les différences entre manager, micro-manager et ne pas manager

10.4.Apprenez à connaître vraiment votre équipe (ce qui leur plaît et ce qui leur déplaît) car c’est votre ressource principale

10.5.Assignez des responsabilités claires

10.6.Etudiez et apprenez profondément ce que vous pouvez attendre de votre machine

10.7.Pensez comme un propriétaire et faites en sorte que les gens avec qui vous travaillez fassent de même

10.8.Faites attention et gérez le risque de l’homme-clef

11.Voyez les problèmes et ne les tolérez pas

11.1.Si vous n’êtes pas inquiet, vous devriez l’être – et si vous êtes inquiet, vous n’avez pas besoin de vous inquiétez

11.2.Modifiez et supervisez la machine pour analyser si tout fonctionne bien

11.3.Soyez spécifique à propos des problèmes; ne commencez pas avec des généralisations

11.4.N’ayez pas peur de régler les problèmes difficiles

12.Diagnostiquez les problèmes pour remonter à leurs causes d’origine

12.1.Pour diagnostiquer bien, posez-vous les questions suivantes : 1/ est-ce que le résultat est bon ou pas ? 2/ Qui est responsable du résultat ? 3/ Si le résultat est mauvais, est-ce que le responsable n’est pas capable et/ou est-ce que la conception est mauvaise ?

12.2.Comprenez que le diagnostique est nécessaire à la fois pour les progrès et pour des relations de qualité

13.Apportez des améliorations à votre machine pour surmonter vos problèmes

13.1.Concevez votre machine

13.2.Systématisez vos principes et votre méthode d’implémentation

13.3.Rappelez-vous qu’un bon plan devrait ressembler à un script de film

13.4.Prenez conscience qu’une conception est un processus itératif. Entre le mauvais “actuel” et le bon “futur”, il y a une période de travail

13.5.Construisez votre organisation autour des objectifs plutôt que des tâches

14.Faites ce que vous voulez faire

15.Utilisez des outils et des protocoles pour graver la façon dont le travail doit être fait

16.Et ne négligez pas la gouvernance !

Mes recommandations pour vous sont les suivantes : 1/ Vous pouvez faire de votre travail et de votre passion une seule et même chose; 2/ Vous pouvez vous battre avec une équipe sur une mission commune pour produire les récompenses précédemment vues [un travail significatif et des relations significatives]; 3/ Vous pouvez apprécier à la fois vos batailles et vos récompenses; 4/ Vous évoluerez rapidement et vous contribuerez à l’évolution de façon significative”. – Ray Dalio.

Pour copier et partager : https://mikaelecanvil.com/principes/

A retenir : Il n’y a pas de solutions rapides aux questions fondamentales de la vie. Par contre, il y a des outils efficaces qui peuvent vous aider à prendre de meilleures décisions, appropriées aux circonstances de votre vie. Le modèle mental des Principes du succès en fait certainement partie.

Vous désirez avoir votre version pdf des principes du succès individuel ? Téléchargez-la ici.

NB. 1 : Je n’ai pas écrit les sous-principes du succès collectif dans leur exhaustivité. Je vous invite à vous procurer le livre pour les lire en détail.

NB. 2 : Les principes de Ray Dalio sont désormais utilisables via une application que l’on peut télécharger sur son site officiel.

NB. 3 : Ray Dalio explique dans la vidéo ci-dessous son modèle mental de la “machine économique”. Il prévoit de développer ce sujet plus en profondeur prochainement dans un tome 2 du livre Principles. Ce tome sera dédié aux principes d’économie et d’investissement.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *