The Psychology of Money : Le mindset de l’investisseur avisé

The Psychology of Money

Dans le livre “The Psychology of Money“, Morgan Housel partage 19 histoires pour enseigner comment prendre de meilleures décisions dans vos investissements financiers.

Selon lui, l’investissement est plus une question de discipline que d’intelligence. Le secret ? Développer le bon mindset.

Dans cet article, vous découvrirez les principaux enseignements issus de ce livre.

#1 : Comprendre que les gens suivent leur propre logique

L’argent existe depuis longtemps. Sa création sous forme de monnaie est estimée à 600 ans avant JC. Mais la science de l’investissement (économiser, investir, préparer sa retraite) est relativement récente.

Des études économiques ont mis en évidence que la stratégie d’investissement d’une personne dépend beaucoup plus de son histoire personnelle que de son intelligence ou de sa formation.

Chaque investisseur utilise son propre modèle mental pour ses décisions financières. Cela fait que les décisions des uns peuvent sembler à côté de la plaque pour les autres.

#2 : Distinguer la compétence de la chance

Un jour, l’auteur de The Psychology of Money a demandé au Prix Nobel d’économie Robert Schiller : “qu’est-ce que vous aimeriez savoir au sujet de l’investissement mais que nous ne pouvons savoir ?

L’économiste a répondu : “la part exacte de chance dans les succès obtenus“.

Distinguer la part de chance dans un résultat financier est en effet impossible (aussi bien pour soi-même que pour les autres). De plus, si vous dites de quelqu’un qui a eu du succès qu’il est chanceux, vous passerez pour un jaloux. Et si vous dites que vos réussites ne sont dues qu’à vos compétences, vous passerez pour un arrogant.

Pourtant, identifier la chance de la compétence est essentiel pour pouvoir prendre de bonnes décisions financières. Vous devez donc être prudent lorsque vous choisissez un modèle. Ne vous inspirez pas de quelqu’un qui a essentiellement eu de la chance.

Par exemple, concentrez-moins sur les réussites individuelles hors du commun (facteur chance énorme). Privilégiez les modèles de succès atteints par plusieurs personnes car ils seront probablement plus reproductibles. Cela vous permettra de distinguer le signal du bruit (récupérer l’information utile).

#3 : Faire attention à ne pas en vouloir trop

Rajat Gupta est né en Inde et est devenu orphelin durant son adolescence. Parti de nulle part, il est devenu à 40 ans le CEO du plus prestigieux cabinet de conseil au monde (McKinsey). En 2008, son patrimoine se situait autour de $100 million.

Mais cela ne lui suffisait pas. Rajat voulait désespérément rejoindre le cercle des milliardaires. Il a commis un délit d’initié pour réaliser un énorme profit financier et il a fini en prison.

Risquer quelque chose d’important pour quelque chose qui ne l’est pas est un mauvais pari. Le jeu n’en vaut pas la chandelle.

#4 : Comprendre l’importance des intérêts composés

Au 19ème siècle un consensus scientifique s’est établi sur le fait que la Terre avait été recouverte de glace. Mais une question demeurait : comment la glace avait-elle finie par recouvrir la Terre entière ?

Cette période glaciaire ne pouvait être que le résultat d’une force climatique extrêmement puissante. Mais de quoi s’agissait-il ?

Les scientifiques ont d’abord pensé que des hivers froids étaient à l’origine du recouvrement par la glace. Mais ils sont ensuite arrivés au consensus que la cause était les étés insuffisamment chauds. Autrement dit, c’est l’accumulation progressive, sur une longue période, de neige non fondue qui a fini par recouvrir la Terre. Cette force s’appelle les intérêts composés.

Les lecteurs de cet article ont également apprécié l’article suivant : Poor Charlie’s Almanack : 7 principes clefs pour prendre de meilleures décisions

Dans les investissements, la force des intérêts composés sur une longue période est sous-évaluée. Selon le blogger Morgan Housel, l’un des éléments clefs de la réussite financière de Warren Buffet, c’est qu’il a commencé à investir à 10 ans et qu’il a continué durant toute sa vie sans jamais s’arrêter. Misez sur la durée : répétez mensuellement vos opérations sur plusieurs années.

“La première règle des intérêts composés est de ne jamais les interrompre.” – Charlie Munger

#5 : Rester riche vs devenir riche

“Le succès entraine une asymétrie car on a dès lors beaucoup plus à perdre qu’à gagner. C’est pourquoi on devient fragile.” – Nassim Taleb.

Faire de l’argent et conserver son argent sont deux jeux différents. Et en tant que tels, ils nécessitent des stratégies et des compétences différentes.

Générer de l’argent demande de prendre des risques, d’être optimiste, antifragile, et de développer des compétences rentables. En bref, il faut un mindset d’aventurier.

Mais conserver son argent est le contraire. Il faut un mindset de survivant (paranoïa) caractérisé par :

  • De la frugalité;

  • Du pessimisme : se préparer pour le pire des scénarios;

  • De l’humilité. Qui sait si demain on saura faire aussi bien qu’hier ? On a peut-être eu de la chance jusqu’ici ?

#6 : Réaliser que la valeur est dans les extrêmes (comprendre l’EV)

En 2000, un collectionneur (Bergrueen) a vendu une partie de son imposante collection de toiles de maîtres (Picasso, Braque, etc.) au gouvernement allemand pour un prix d’ami à 100 million d’euros. Cette collection était estimée à plus de dix fois cette valeur par le marché.

Le fait qu’une personne ait pu se constituer une telle collection d’œuvres de maîtres est incroyable. Est-ce le fruit de la chance ou de la compétence ?

La réponse c’est que les grands investisseurs achètent de larges quantités d’art. Ils n’achètent pas des pièces individuelles qu’ils apprécient mais des groupes de pièces dont ils espèrent que certaines se valoriseront au fil des années. La plupart de leurs investissements sont perdants mais les rares collections qui s’avèrent être de grande valeur rendent le portefeuille global extrêmement rentable.

C’est le principe de l’EV (Expected Value : espérance mathématique) : vous pouvez perdre la plupart de vos paris et rester gagnant si vos paris gagnants vous rapportent beaucoup. Des petites probabilités peuvent en effet avoir des impacts asymétriques.

EV = probabilité de gagner * Montant du Gain – probabilité de perdre * Montant de la perte

Formule de l’EV. L’EV est le bénéfice moyen attendu sur une longue série d’itérations similaires.

Ce n’est pas intuitif qu’un investisseur puisse avoir faux la plupart du temps et qu’il fasse fortune. Notre mode de raisonnement linéaire nous fait surestimer l’importance des erreurs et cela provoque une paralysie dans l’action. Comprendre l’EV d’une stratégie d’investissement est essentiel pour un investisseur. L’EV nous apprend que l’essentiel de la rentabilité provient des extrêmes : exposez-vous aux Cygnes Noirs.

#7 : La vraie richesse c’est celle que l’on ne voit pas

Lorsque les gens disent qu’ils veulent être millionnaires, en réalité, ce qu’ils veulent dire c’est : “j’aimerais dépenser un million de dollar”. Mais cela c’est littéralement l’opposé d’être un millionnaire.

La véritable richesse est cachée. C’est le revenu qui n’est pas dépensé. Cela fait que les modèles intéressants de richesse ne sont pas forcément évidents à trouver.

#8 : Economiser

Selon l’auteur de “The Psychology of Money“, votre taux d’économie joue un plus grand rôle dans la constitution de votre épargne que vos revenus ou votre rendement.

Les gens ont tendance à augmenter leur niveau de vie en fonction de leurs revenus. Pourtant, à partir d’un certain niveau de revenus, il serait plus judicieux pour eux d’économiser le surplus.

Vous pouvez économiser simplement en prévision de l’avenir incertain. Vous pouvez rechercher à atteindre votre indépendance financière. Un coussin financier de sécurité vous permet par exemple d’avoir plus de flexibilité sur votre temps et ne pas accepter la première offre d’emploi disponible en cas de coup dur.

#9 : Raisonnable > rationnel

Lorsque vous prenez une décision financière, il vaut mieux être raisonnable que froidement rationnel. Ce conseil va à contre-sens de ce que l’on entend généralement. Mais, selon Morgan Housel, celui qui s’attache à ses investissements sera moins susceptible de vendre lorsque ses actifs connaîtront des crises.

Morgan Housel joue le long terme. Il recommande donc d’investir dans les actifs que vous appréciez pour pouvoir passer les cycles de volatilité sans vendre lors des points bas. Les investissements à succès ont tous un prix : le doute, la peur, l’envie et le regret. En investissant sur ce qui vous plaît (et qui est rentable) vous gérez votre argent de façon à gagner en tranquillité.

#10 : Les difficultés de la planification à long terme

Des études psychologiques ont mis en évidence que les gens de 18 à 60 ans sous-estiment largement à quel point ils changeront dans le futur.

Charlie Munger dit que la première règle des intérêts composés est de ne jamais les interrompre. Mais comment jouer ces jeux à long terme (carrière, investissements, etc.) lorsque vos centres d’intérêt changent ?

L’endurance est la meilleure des stratégies. Mais si vous vous apercevez que vos envies ont raisonnablement et durablement changé alors ne restez pas fidèle à l’ancienne version de vous-même. Vous vous éviterez ainsi des frustrations. Etablir des plans c’est bien; savoir les adapter en fonction des circonstances, c’est mieux.

#11 : Bien choisir son jeu et identifier les jeux des autres

Une idée innocente en finance a produit des dommages considérables. Il s’agit de l’idée selon laquelle un actif possède un prix rationnel dans un monde où les investisseurs ont différents objectifs et horizons de placement.

Un day trader, un investisseur de court terme et un investisseur de long terme ne partagent pas la même définition du placement intéressant. Faites attention à ne pas prendre vos conseils financiers de la part de gens qui ne jouent pas le même jeu que vous. Chacun agit en fonction de ses propres intérêts.

Les lecteurs de cet article ont également apprécié l’article suivant : Psychologie des erreurs de jugement : Les principaux biais cognitifs

Choisissez bien votre jeu. Selon l’auteur de “The Psychology of Money”, pour augmenter la valeur de vos investissements, la meilleure stratégie que vous pouvez faire c’est d’augmenter votre horizon de placement.

Pour aller plus loin : Lire le livre The Psychology of Money de Morgan Housel.

Pour copier et partager : https://mikaelecanvil.com/psychology-of-money/

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *