Poor Charlie’s Almanack : 7 principes clefs pour prendre de meilleures décisions

Poor Charlie’s Almanack français: conseils d’investissements

“Je crois en l’importance de maitriser le meilleur de ce que d’autres personnes ont déjà compris.” – Charlie Munger.

Lorsque l’on demande à des entrepreneurs ou à des investisseurs quel est le meilleur livre de business qu’ils ont lu, nombreux sont ceux qui répondent : “Poor Charlie’s Almanack”.

Pourtant, Poor Charlie’s Almanack n’est pas un livre de business. Ce livre présente le système de pensée de Charlie Munger (l’un des plus grands investisseurs de notre époque).

A la fois recueil de conseils de philosophie de vie et de développement personnel, ce livre a pour ambition de donner des principes pour prendre de meilleures décisions dans la vie en général (et dans le business et les investissements en particulier). Et c’est cette perspective générale du livre qui fait qu’un entrepreneur comme Naval Ravikant le cite généralement comme son livre favori [1].

Dans cet article, vous découvrirez sept principes clefs du succès issus de Poor Charlie’s Almanack.

Principe #1 : Utilisez de nombreux modèles mentaux

L’une des premières qualités importantes évoquées par Munger est la curiosité. La plupart des gens ne connaissent qu’un domaine. Et cela fait qu’ils tombent dans le syndrome du marteau : “toute chose ressemble à un clou pour celui qui ne possède qu’un marteau.”

Pour comprendre les choses réellement, vous devez pouvoir les aborder de plusieurs façons. Munger indique qu’il faut donc connaître les principaux modèles mentaux (les grosses idées des principales disciplines scientifiques). Et il faut s’exercer quotidiennement à les utiliser pour pouvoir les maitriser.

Les modèles vous permettent de mieux comprendre les informations car ils les organisent au sein d’un ensemble cohérent et fonctionnel. Ce raisonnement par les principes premiers vous permet d’évaluer des situations complexes par vous-même sans avoir à dépendre d’un expert (et donc sans suivre la foule).

Par exemple, Munger considère la psychologie des erreurs de jugement comme l’un des principaux modèles mentaux à appliquer aux opportunités d’investissement.

Principe #2 : Apprenez durant toute votre vie

“Soyez ami avec des morts éminents.” – Charlie Munger.

Munger note que les gens qu’il voit réussir autour de lui sont des “machines à apprendre”. Ils se couchent chaque soir un peu plus intelligents qu’ils ne l’étaient le matin. Et cette petite habitude consistant à apprendre quelque chose tous les jours a un impact très important sur le long terme.

Poor Charlie’s Almanack met en avant l’importance de la lecture. Notamment les classiques scientifiques (sciences physiques, mathématiques, biologie, génétique, microéconomie, théorie des jeux) pour récupérer les principaux modèles mentaux. Mais il évoque aussi les livres d’histoire, les essais de philosophie et les biographies. Pour l’anecdote, Benjamin Franklin est l’un des principaux modèles de personnalité de Munger.

En résumé, l’associé de Warren Buffet conseille de :

  • Lire tout ce qui peut vous permettre de développer une approche multidisciplinaire;

  • Apprendre le plus possible de l’expérience des autres (notamment des meilleurs).

Il s’agit d’un jeu infini. Autrement dit, gardez un mindset d’étudiant durant toute votre vie.

Principe #3 : Favorisez l’objectivité

“Ce que l’homme souhaite vraiment, il le croit vrai”. – Démosthène.

Par défaut, le biais d’auto complaisance nous fait nous enfermer dans une bulle qui nous fait voir uniquement ce qui confirme notre vision du monde. Munger rappelle à quel point il est important d’apprendre à voir le monde tel qu’il est et non pas tel que l’on voudrait qu’il soit. Il loue la démarche de Darwin qui prenait un soin particulier à analyser les preuves qui contredisaient ses pensées et analyses. L’objectivité est essentielle pour une prise de décision efficace. “Vous devez vous forcer à considérer les arguments opposés. Surtout quand ils remettent en question vos idées préférées.” (Charlie Munger).

Il faut également éviter de s’enfermer dans des idéologies lourdes et extrêmes. Selon Munger, ces idéologies affectent profondément le niveau de réflexion de ceux qui en sont victimes. Pour favoriser l’objectivité, apprenez à minimiser votre identité.

Principe #4 : Développez une sagesse pratique (fiabilité, calme et autodiscipline)

Poor Charlie’s Almanack recommande vivement de développer ce qu’il appelle une “sagesse pratique élémentaire”. Il s’agit de développer des valeurs positives comme la fiabilité, l’autodiscipline, le calme et l’indépendance d’esprit.

La sagesse pratique consiste aussi à utiliser des techniques pour résoudre des problèmes plus simplement. Vous pouvez par exemple utiliser l’inversion pour résoudre des problèmes avec une autre perspective : trouvez ce que vous ne voulez pas et évitez-le. Ainsi, au lieu de vous demander ce que vous pouvez faire pour être heureux, tâchez simplement d’éviter les choses qui vous rendent malheureux. Autre exemple pratique : mieux vaut chercher à être moins stupide que plus intelligent.

Ce mindset permet également d’éviter de s’enfermer dans un cycle de reproduction des mêmes erreurs. Munger propose de pratiquer régulièrement l’autoévaluation pour éviter l’auto-tromperie. Chaque soir, faites un petit bilan : évaluez vos décisions de la journée et voyez ce que vous pourrez mieux faire demain. Soyez particulièrement critique envers les idées auxquelles vous êtes le plus attaché. Rappelez-vous qu’il vaut mieux avoir à peu près raison que précisément tort (Keynes).

Principe #5 : Identifiez votre zone de compétence

Munger raconte l’histoire du physicien Max Planck et de son chauffeur qui le conduisait à ses conférences. Au bout d’un moment, à force de l’entendre répéter, le chauffeur a finit par connaitre par cœur le discours du scientifique. Il a proposé à Planck de faire son prochain speech à sa place et ce dernier a accepté. Le chauffeur a fait un discours parfait et il a été ovationné par le public constitué de physiciens de haut niveau. Mais alors qu’il s’apprêtait à quitter la scène, quelqu’un du public lui a posé une question et il était bien évidemment dans l’incapacité de répondre.

Il y a deux types de savoir : le savoir réel (comprendre le pourquoi) et le savoir superficiel (savoir seulement faire semblant). Lorsque vous jouez un jeu, choisissez-en un où vous avez un avantage. Jouez dans votre zone de compétence pour gagner en efficacité et en sérénité. Une zone de compétence se définit par des choses qui sont assimilées, connectées entre elles et opérationnelles (cf. modèles mentaux).

Principe #6 : Abordez les investissements comme un parieur expérimenté

“C’est dur de trouver de bons investissements donc concentrez-vous sur quelques rares.” – Charlie Munger.

Poor Charlie’s Almanack suggère que vous aurez des résultats d’investissement remarquables si vous abordez les investissements comme un expert de pari mutuel.

Il rejette la théorie des marchés financiers. Pour lui, les marchés ne sont pas efficients : les prix ne sont pas rationnels. Comme un expert en paris, vous ne devez pas rechercher les favoris mais un betting advantage (un bon pricing). Soyez contrarien [2] : vous devez avoir raison avant les autres (cela signifie qu’il vous faut maitriser votre sujet pour faire parti des premiers à comprendre une nouvelle opportunité).

Cherchez l’actif temporairement sous-coté et, lors des rares occasions où vous aurez l’opportunité de le reconnaître, misez lourd dessus (tant que la côte est favorable). Un bon parieur est patient et sélectif : il mise cher quand il est sûr de lui.

Cette méthode s’appelle le focus investing [3]. Elle est à contre-courant de la théorie traditionnelle qui loue les avantages de la diversification du portefeuille financier. Le focus investing fait qu’une bonne carrière d’investisseur dépendra uniquement d’une poignée de décisions.

Les avantages évoqués de cette stratégie dans Poor Charlie’s Almanack :

  • Vous investissez sur ce que vous comprenez (maîtrise de votre portefeuille);

  • Votre gestion est simplifiée car vous avez peu d’actifs à suivre.

  • Vous tenez votre position pendant plusieurs années (vous aurez moins de frais et de taxes car vous faites moins de mouvements et vous obtenez donc une meilleure rentabilité grâce aux effets composés).

Les lecteurs de cet article ont également apprécié : Antifragile : Comment prospérer dans un monde d’incertitude

Principe #7 : Etablissez et respectez votre checklist

“Tout pilote, quel que soit son talent et son expérience, ne manque pas une seule fois de respecter sa checklist.” – Charlie Munger.

Checklist de décision

Faites une analyse à deux niveaux :

  1. Demandez-vous quels sont les facteurs qui gouvernent les intérêts en jeu (rationnel)

  2. Quelles sont les influences subconscientes (émotions, instincts, envies) ?

Checklist d’investissement
  • Le risque : Munger indique que toute évaluation d’investissement devrait commencer par une mesure du risque – particulièrement du risque de réputation. 1/ Pour assurer vos arrières, utilisez une marge de sécurité suffisante. 2/ Evitez de faire affaire avec des gens questionnables. Evitez les grosses erreurs et notamment le risque de ruine.

  • L’indépendance : Pour réussir vos analyses, vous devez développer une indépendance de pensée. Et cela passe par développer votre objectivité et votre rationalité. Vous devez être contrarien et avoir raison en même temps pour exceller dans les investissements. Celui qui suit le troupeau est condamné aux résultats moyens.

  • La préparation : La seule façon de gagner est de travailler, travailler, travailler et espérer avoir quelques éclairs de génie“. Apprenez tout au long de votre vie. Intéressez-vous toujours au pourquoi des choses. Et accordez une attention particulière aux modèles mentaux.

  • L’humilité intellectuelle : Reconnaître ce que l’on ne sait pas est le début de la sagesse. Définissez votre cercle de compétence et restez bien à l’intérieur de ce cercle.

  • La rigueur analytique : L’utilisation de la méthode scientifique et de checklists efficaces permet de réduire les erreurs et les omissions. Utilisez tous les modes de raisonnement (yc inversion et prise en compte des effets de second ordre).

  • L’allocation. La fonction la plus importante d’un investisseur consiste à assurer une bonne allocation de son capital. Il faut pour ce faire toujours garder le coût d’opportunité en tête. Comme les très bonnes idées d’investissement sont rares, lorsque les probabilités sont largement en votre faveur, investissez des sommes importantes.

  • La patience : Résistez à la tendance humaine de toujours vouloir agir. De plus, “le phénomène des intérêts composés est la huitième merveille du monde (Einstein)”; ne l’interrompez jamais inutilement.

  • L’esprit de décision : Lorsque les bonnes conditions sont présentes, agissez avec fermeté.

  • Le changement : Acceptez le changement et la complexité du monde.

  • Le focus : Gardez les choses simples et n’oubliez jamais votre objectif à long terme.

Pour aller plus loin : Lire le livre Poor Charlie’s Almanack de Peter Kaufman (qui reprend les discours de Charlie Munger). Mon avis : j’ai trouvé ce livre très intéressant.

[1] Naval a d’ailleurs récemment sorti son propre Almanack : The Almanack of Naval Ravikant

[2] Etre contrarien signifie investir contre la foule et être sceptique contre le consensus social actuel (soit contre le sentiment dominant du marché).

[3] C’est Charlie Munger qui a appris à Warren Buffet qu’il était plus rentable à long terme d’investir dans “une entreprise extraordinaire à un prix ordinaire que dans une entreprise ordinaire à un prix extraordinaire“. Buffet est ainsi passé du “value investing” au “focus investing“.

Pour copier et partager : https://mikaelecanvil.com/poor-charlies-almanack/

 

Articles similaires

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *